• Le guide 2018 de la garde d'enfant

 

Quel mode de garde choisir ?

Suite au séjour à la maternité et au retour à la maison avec son bébé, vient la question du mode de garde pour les jeunes enfants. Les nombreuses possibilités peuvent noyer les parents, même les plus avertis ! Si, dans certains contextes, le choix est plutôt dicté par la nécessité, dans d'autres cas, il est bon de s'interroger sur ses contraintes et sur le mode d'éducation que l'on souhaite donner à son enfant afin de choisir la bonne option.

Qu'il s'agisse de trouver une transition douce suite à un congé parental, de retrouver un peu de temps pour soi ou de s'adapter au rythme scolaire, voici un petit aperçu des avantages et inconvénients de chaque solution à connaître avant de sélectionner un mode de garde.

La baby sitter

La babysitter est une bonne solution d'appoint pour quelques heures de garde, de façon ponctuelle.

Les avantages :

  • Solution des plus flexibles, elle correspond à des besoins de garde ponctuels, comme une sortie d'école, un mariage, pour faire le relais avec les parents ou encore pour le mercredi après-midi.

  • Elle se déplace à domicile pour faire du baby sitting : pas de souci de trajet pour les parents, ce qui est particulièrement appréciable !

  • L'offre est généralement importante, surtout dans les villes étudiantes : il est ainsi possible de trouver relativement facilement une babysitter pour le réveillon du 31 décembre , par exemple.

Les inconvénients :

  • La disponibilité : si vous vous y prenez à la dernière minute, peu de chances que votre babysitter soit disponible.

  • Le prix : bien souvent, elle est rémunérée à l'heure. Attention donc, le compteur tourne !

  • La confiance : trouvez une personne de confiance à qui vous ne redoutez pas de laisser les enfant ... et la maison !

La nounou à domicile

Solution plus confortable, la nounou est souvent la perle rare pour les parents.

Les avantages :

  • Plus besoin de déposer votre enfant à l'autre bout de la ville, la nounou se déplace à domicile.
  • Avec un arrangement anticipé, vous pouvez demander à la nounou d'effectuer de petites tâches ménagères.

Les inconvénients :

  • Le principal inconvénient est la difficulté de trouver la perle rare. Peu de nounou acceptent de garder un enfant à domicile.
  • Le coût : à négocier avec elle directement, en fonction de la concurrence, il peut atteindre des sommets.
  • Le manque d'encadrement : vous pouvez opter pour une nounou qui n'a pas de formation spécifique et a, par exemple, eu plusieurs enfants. Tout se joue sur la confiance.
  • La confiance justement ! Vous devez en avoir suffisamment pour la laisser chez vous, seule, sans moyen de contrôle.

L'assistante maternelle agréée

Une assistante maternelle agréee reçoit et prend en charge un nombre restreint d'enfants chez elle.

Les avantages :

  • Comme à la crèche, l'enfant est pris en charge par une professionnelle dont la formation et l'habitation sont agréés et vérifiés régulièrement pour correspondre aux besoins de l'accueil de jeunes enfants.
  • Les enfants sont en contact avec d'autres mais dans un cadre plus propice aux plus timides puisqu'ils bénéficient d'une attention plus grande.

Les inconvénients :

  • Comme à la crèche, les horaires ne sont pas forcément flexibles.
  • Le coût est non négligeable : payée aux 35 heures, l'assistante maternelle est un budget conséquent. A noter toutefois que vous pouvez bénéficier d'abattements fiscaux l'année suivante.
  • La localisation : si vous vous situez dans une zone à forte densité ou, au contraire, peu peuplée, il peut être difficile de trouver une assistante maternelle.

L'auxiliaire parentale

Proche de l'assistante maternelle, l'auxiliaire parentale travaille chez son employeur.

Les avantages :

  • Vous n'avez pas à déposer et récupérer l'enfant : elle vient chez vous.
  • L'auxiliaire parentale est plus simple à trouver qu'une nourrice agréé.

Les inconvénients :

  • L'auxiliaire parentale n'a pas besoin d'être agréé (au contraire de l'assistante maternelle), elle n'est donc potentiellement pas formée.
  • Il n'existe pas de contrôle ou de suivi de la part des autorités.

La crèche : le mode de garde plébiscité par les parents

La crèche est l'option favorite des parents : elle est proche du fonctionnement d'une école.

Les avantages :

  • Votre enfant est pris en charge par des assistants maternels diplômés : ils bénéficient d'un éveil spécifique, de soins appropriés et de repas équilibrés.
  • Les enfants se sociabilisent plus facilement ; de plus, la crèche est une bonne introduction à l'école maternelle.
  • La crèche peut présenter l'avantage de la proximité avec le domicile dans certains cas.

Les inconvénients :

  • Les places sont chères ! malheureusement, bien souvent les parents doivent faire face à une certaine lourdeur administrative à l'échelon local (la mairie en l'occurrence) et doivent même penser à l'inscription avant la naissance du bébé. Armez-vous de patience si vous êtes en ville.
  • Les horaires non flexibles : pour la plupart des crèches, les horaires auxquels déposer et récupérer l'enfant ne sont pas négociables.
  • Le refus de prise en charge en cas de maladie : aucun léger symptôme ne sera toléré par crainte de contagion aux autres enfants.

La garde partagée

La garde partagée est la solution plébiscitée par les familles urbaines : l'auxiliaire familiale garde les enfants de deux familles et alterne sa présence chez les uns et les autres.

Les avantages :

  • Le coût ! Avec une garde partagée, vous faites appel à une auxiliaire parentale que vous partagez avec une autre famille : vous divisez donc la facture.
  • Votre enfant noue des liens avec d'autres enfants sans subir les aspects moins agréables de la crèche.

Les inconvénients :

  • Il faut bien sûr trouver une famille proche de chez vous avec des enfants dans la même tranche d'âge que le vôtre.
  • Vous devez trouver le bon compromis avec l'autre famille, notamment en termes d'horaires.
  • Vous devez accepter d'ouvrir votre porte à une autre famille et potentiellement adapter vos méthodes d'éducation à l'autre famille.

La jeune fille au pair

La jeune fille au pair loge au domicile de la famille et s'occupe des enfants en échange. Elle peut être recrutée par réseau ou par agence.

Les avantages :

  • La jeune fille au pair peut être une ouverture sur une autre langue si elle vient d'un pays non francophone : un moyen facile d'initier votre enfant.
  • Potentiellement plus disponible, elle pourra aussi dépanner le baby sitting le soir et les weekends.
  • Elle peut aussi contribuer au bon fonctionnement de la maison.

Les inconvénients :

  • Il vous faudra une chambre au minimum (et une salle de bain) pour l'accueillir décemment.
  • La jeune fille au pair n'a pas forcément une grande expérience, elle devra être encadrée.
  • Elle aura souvent des cours en parallèle et ne sera pas forcément disponible à plein temps.

Quelles aides sont disponibles ?

Au-delà de la joie d’accueillir un enfant et des moment magiques que cela offre, se pose souvent question financière. En effet, avoir un enfant a un coût et parce que les aides sont nombreuses, il n’est pas souvent facile de s’y retrouver. Vous trouverez dans notre article consacré aux aides pour faire garder vos enfants de précieuses informations qui vous permettront de comprendre en quoi consistent les différentes aides et à quelles conditions vous pouvez en bénéficier !

Comment établir un contrat ?

Vous avez enfin choisi le mode de garde qui vous convient à vous et votre enfant ? Que vous ayez décidé d’engager une assistance maternelle agréée, une nounou à domicile, une jeune fille au pair ou encore d’avoir recours à une garde partagée, vous devenez alors employeur ! À ce titre, vous vous devez d’établir un contrat récapitulant l’ensemble des points essentiels concernant l’emploi de votre salarié. Mais par où commencer ? Afin de vous éclairer sur les différentes mentions à faire apparaitre, découvrez notre article sur le contrat pour avoir une vision claire des éléments importants auxquels il faudra penser.